Le marché du drone Français: État des lieux

Aujourd'hui, les donneurs d'ordres ressentent de plus en plus le besoin de faire appel à des télé-pilotes de drones pour réaliser diverses missions que ce soit dans la télécommunication (réduction des risques pendant l'inspection des sites, raccordement FH, projet de nouvelles installations de pylônes), dans le secteur des assurances (évaluation des sinistres), des énergies renouvelables ou encore de la maintenance etc.... En effet, cette nouvelle technologie permet de faire de substantielles économies et de gagner en productivité, grâce à ce marché qui ne cesse d'évoluer, les drones sont capables de capter et restituer des données tout en préservant la sécurité des hommes. Ils bouleversent ainsi les industries françaises, certains allant même jusqu'à penser que l'on entre dans une nouvelle ère où ces machines seraient primordiales pour accompagner l'être humain dans ces futures missions techniques.

Cependant, la législation française est assez stricte notamment pour des raisons de sécurité (hauteur d'évolution restreinte, interdiction de survol de tiers, déclaration préalable, zone de sécurité à aménager etc ) et de structuration de la filière. A contrario, le nombre d'acteur de cette filière ne cesse d'augmenter (environ 6500 télé- pilotes enregistrés à la DGAC à ce jour contre environ 5000 l'année dernière).

Malheureusement la législation évolue toujours moins vite que la technologie, au risque de ralentir le déploiement de nouvelles innovations. Par ailleurs la myriade de télé-pilotes, acteurs du dynamisme de la filière, souvent composés de petites structures ou d'indépendants, réalisent, bien malgré eux, des prestations dont la qualité de service et la tarification peuvent être hétérogènes suivant les localisations ou le matériel utilisé, bien loin des attentes des grands groupes industriels.

De plus, certains d'entre eux répartis sur tout le territoire peinent à trouver une réponse uniformisée, s'obligeant à renégocier chaque intervention au coup par coup avec les télé-pilotes. Même si ce marché reste très dynamique, notamment grâce à tous ces opérateurs, ce dernier a encore besoin de se structurer afin de répondre au mieux aux attentes des grands donneurs d'ordres.

On estime qu'actuellement 59% du marché des prestations drones sont effectuées dans le domaine audiovisuel, alors que cette part ne sera que de 9% à horizon 2025, ce qui montre une fois de plus, l'énorme potentiel du secteur industriel mais aussi la nécessité pour la filière drone et ces acteurs de s'adapter.


By Maxime Breard